Journée contre les discriminations

Le 11 avril une journée de lutte contre les discriminations a été organisée par le CVL (Conseil de la vie lycéenne) au lycée Jean Prouvé. J’ai contacté les associations EPICEA et SOS homophobie et Mme Laurent a contacté l’association Corif. EPICEA  nous a prêté des jeux. Et SOS homophobie et Corif ont envoyé des intervenants.


Il y eut trois grands moments :

– un débat sur l’homophobie,

– un débat sur le sexisme,

– et des animations sur les discriminations.

 I.Le débat sur l’homophobie a eu lieu dans deux salles avec l’association SOS Homophobie avec 2 groupes d’intervenants. les intervenants ont parlé:

– des différentes discriminations (sexisme, racisme, jeunisme, âgisme) ;

– de l’homophobie et du mouvement LGBT.

Ils ont proposé de faire un tableau des insultes entendues à l’égard des personnes LGBT. Ensuite il y eut une interaction avec les élèves pour connaître leurs avis et leur ressenti. Les élèves ont posé de nombreuses questions. Certains ont appris ce que signifiait le sigle LGBT, ce que vivent les jeunes homosexuels aujourd’hui et que les actes et les insultes homophobes sont répréhensibles.  

Pour conclure ils ont diffusé un film intitulé Omar : histoire d’un jeune homosexuel qui vit dans une cité. Les élèves ont donné leur avis sur ce film. Le débat s’est poursuivi sur la question des couples homosexuels et des familles homoparentales.

II. L’association CORIF a abordé la question du sexisme de manière différente. L’ intervenante nous a présenté des papiers où nous devions noter les qualités que l’on attend d’un homme et celles que l’on attend d’une femme. Elle a amorcé un débat à partir des réponses des élèves. Ensuite elle a fait un tableau où, avec les élèves, elle départageait ces réponses selon qu’elles décrivaient des qualités inchangeables (comme la maternité) ou des opinions et idées reçues.

III. Pendant ce débat, des animations avaient lieu au CDI.

Il y eut deux activités :

La première consistait en des jeux prêtés par l’association EPICEA. Ces jeux abordaient différents aspects de la vie quotidienne des adolescents.

Pendant que certains participaient  aux jeux, d’autres abordaient la question du sexisme. On leur a parlé de la situation des femmes aujourd’hui et des différences qui existaient avec les hommes, en termes de salaire et de comportements. Par exemple les femmes gagnent en moyenne 20% de moins que les hommes, et il apparaît qu’elles évitent systématiquement les lieux publics le soir par crainte d’agressions. Ils ont conçu des affiches sur ces thèmes en utilisant des diaporamas.

Pour ma part j’ai trouvé que le début de journée était stressant. Mais ensuite j’ai pu voir que tout se déroulait comme prévu. J’ai pu discuter avec des intervenants et m’apercevoir que les élèves étaient intéressés.