Gregor, contre les addictions

Hier nous avons assisté à un one man show intitulé Gregor et le plaisir immédiat, de Vincent, guitariste, chanteur et auteur. Son projet est de nous prévenir des dangers des addictions. Il alterne de petits sketchs et des chansons. Il joue le rôle d’un adolescent, Gregor, victime d’un accident de voiture. Entre la vie et la mort dans l’ambulance qui l’emmène vers l’hôpital, il attend un jugement qui vient conclure un jeu télévisé, « la 2nd chance ».

Il doit raconter sa vie en musique. Les spectateurs décident ensuite s’il mérite une seconde chance.  Sa vie ressemble à une descente aux enfers. La manière dont il est habillé, tout en blanc, le fait ressembler à un fantôme.

Tout d’abord il est un adolescent typique qui aime faire la fête. Il boit de l’alcool dans les soirées de manière abusive puis consomme de la marijuana, du speed, de la cocaïne, et de l’héroïne. Dans cette chute, à chaque nouvel épisode, il chante une chanson. Il parle des mauvaises influences qu’il subit. Des clips accompagnent le spectacle. Alors qu’il est au plus bas, il prend conscience de la réalité et de ses erreurs. Malheureusement, au même moment il se fait renverser par une voiture. Mais les spectateurs décident de lui donner une seconde chance.

Après le spectacle Vincent a fait essayer sa guitare électrique à ceux qui le désiraient. Ensuite il y a eu un jeu de questions et réponses sur les drogues. On a beaucoup apprécié cette manière d’aborder la question des addictions. La mise en scène permet de nous identifier au personnage, et rend le message beaucoup plus convaincant.

Charles Dijon et Vincent Deuscht