Tous les articles par Federico Maldonado

Le trait de Quentin Pérard

Quentin Pérard est un assistant d’éducation au lycée Jean Prouvé. Titulaire d’un master de géographie, il se destine à l’enseignement. Il a participé à deux reprises au printemps artistique du lycée. On vous propose une exploration des œuvres qu’il a exposées.

 

Le restaurant et le trait continu

Quentin a travaillé temporairement dans un restaurant lillois. Il en a recueilli une série d’impressions qui ont trouvé leurs voies vers des aquarelles présentées en avril 2018.

Il débute par un trait et ne le lâche pas. Les trajets possibles se réduisent à mesure que le trait avance. Chaque nouvelle forme est conditionnée par celles qui précèdent, à la manière d’un jeu dont les nouveaux coups sont portés et limités par ceux qui l’ont jalonné. Mais n’est-ce pas une mise en abyme de l’existence ? Le trait continu est une pratique qui cristallise la vie, avec ses choix prudents et imprudents, avec ce qui a été parcouru et ce qui reste à parcourir, dans les limites d’un cadre qui se remplit peu à peu.

 

Autre effet du trait unique et continu : il rend les différents personnages indissociables de leur environnement. Ils semblent à la fois émerger de lui et se confondre avec lui. Cet effet est marquant dans les aquarelles qui les représentent au milieu d’une activité : ils font la plonge, servent les clients, se restaurent brièvement, s’apprêtent à nettoyer le sol de la cuisine, dans une continuité des formes et des couleurs. Puis, quand ils prennent une pause, à l’arrêt lors d’un nettoyage, ou en attente derrière un client qui lui-même s’immobilise, l’environnement se fait plus discret, l’imbrication moins manifeste, pour mieux les laisser paraître. La peinture sociale se fait portrait. Quentin multiplie ainsi les angles pour traduire un lieu et en faire un univers à part entière, dans ses flux et ses reflux selon les heures, ce qu’il présente dans la grande salle et ce qu’il dissimule dans la cuisine, et tous ceux qui l’animent et probablement s’épuisent.

Les nouveaux veaux d’or

C’est un à tout autre sujet que Quentin s’attache dans ses peintures acryliques, exposées au mois de mai dernier, sans abandonner la technique du trait continu. Le propos se fait plus politique et plus général. Il nous dépeint une humanité dominée par des animaux hypertrophiés ou absorbée par un écran où règne un perroquet : les nouveaux veaux d’or du monde contemporain.

On lui souhaite de poursuivre son œuvre. Nul doute qu’il nous réservera des surprises.

Printemps artistique mai 2019

Le vernissage

Le vernissage de l’exposition a eu lieu hier soir. 24 exposants nous prêtent 76 oeuvres, qui comprennent des toiles, des sculptures, des photographies, des maquettes et des planches de bande dessinée.

Parmi les artistes il y avait plusieurs invités : Olivier Salembier, Isabelle Mispelon, Jean-Paul Carbonel et Jeannine Steinling. Tous les autres exposants étaient des élèves, des étudiants ou des membres de l’équipe enseignante. Comme l’an passé, un certain nombre de créateurs proviennent de la filière ERA (étude et réalisation d’agencement), mais non seulement. Des lycéens et des étudiants d’autres filières se sont aussi distingués.

Les exposants présentent leurs oeuvres

La série des portraits

Abstractions et figures

La soirée musicale

Les élèves et étudiants ont été nombreux à nous rejoindre en salle De Cecco après la petite collation qui a conclu le vernissage. La soirée a commencé par un sketch de Romain Ponche, qui rencontre toujours un franc succès. Puis Yaël Santerne et Adrien Duez ont chanté du slam en s’aidant de leur téléphone portable. Mme laurent et M. Beccart, accompagnés par Paul Bardin et Léo-Paul Leconte, ont ensuite pris le relais avec quelques chansons. Paul a poursuivi par des chansons en anglais et la soirée s’est conclu avec le groupe Plan B.

Ça a été une soirée pleine de découvertes et très conviviale.

 

 

La journée Portes Ouvertes du 16 mars

La 2e journée est plus particulièrement destinée aux futurs lycéens, mais les futurs étudiants sont aussi les bienvenus. Les visiteurs sont accueillis par Mme Laurent et M. Beccart qui les orientent, et les élèves qui jouent le rôle de guides.

 

 

Dès leur entrée dans le hall, ils découvrent qu’il y a désormais au lycée une option EPS rugby et que l’ouverture d’une classe préparatoire ATS en génie civil et architecture est prévue à la rentrée 2019.

 

 

Les parents se posent de nombreuses questions face à la réforme du lycée général et technologique. En salle De Cecco, Mme Bertin et M. Beauvois leur expliquent en quoi la réforme consiste. Ils présentent les spécialités proposées au bac général au lycée et le bac technologique STI2D.

 

 

Pendant ce temps les visites se poursuivent. En STI2D et en sciences de l’ingénieur, MM. Pillard, Wojtkowski et Cassez rencontrent un public attentif.

 

 

Nous espérons qu’ils seront nombreux à venir nous rejoindre l’an prochain.

 

Journée Portes Ouvertes janvier 2019

En salle De Cecco

 Samedi dernier, le public de parents et de futurs élèves est venu de nouveau nombreux à la journée Portes Ouvertes du lycée, plus particulièrement consacrée aux filières des BTS préparés en formation initiale ou en apprentissage. Chaque bureau d’étude avait son propre stand dans la grande salle du lycée, la salle De Cecco, où les visiteurs pouvaient échanger avec les professeurs des différentes disciplines.

Continuer la lecture de Journée Portes Ouvertes janvier 2019

Singulier: l’extraordinaire dans la presse

On vous présente un magazine intitulé Singulier sur l’extraordinaire dans la presse. Il a été rédigé par les étudiants de BTS 1re année en Développement réalisation bois, Enveloppe du bâtiment et Construction métallique à l’occasion de la semaine de la presse qui eut lieu au mois de mars. Les articles qui y figurent ne s’attachent pas au sensationnel mais plutôt aux faits et aux images remarquables par ce qu’ils révèlent ou semblent révéler. Continuer la lecture de Singulier: l’extraordinaire dans la presse