Archives de catégorie : Actualités

Le trait de Quentin Pérard

Quentin Pérard est un assistant d’éducation au lycée Jean Prouvé. Titulaire d’un master de géographie, il se destine à l’enseignement. Il a participé à deux reprises au printemps artistique du lycée. On vous propose une exploration des œuvres qu’il a exposées.

 

Le restaurant et le trait continu

Quentin a travaillé temporairement dans un restaurant lillois. Il en a recueilli une série d’impressions qui ont trouvé leurs voies vers des aquarelles présentées en avril 2018.

Il débute par un trait et ne le lâche pas. Les trajets possibles se réduisent à mesure que le trait avance. Chaque nouvelle forme est conditionnée par celles qui précèdent, à la manière d’un jeu dont les nouveaux coups sont portés et limités par ceux qui l’ont jalonné. Mais n’est-ce pas une mise en abyme de l’existence ? Le trait continu est une pratique qui cristallise la vie, avec ses choix prudents et imprudents, avec ce qui a été parcouru et ce qui reste à parcourir, dans les limites d’un cadre qui se remplit peu à peu.

 

Autre effet du trait unique et continu : il rend les différents personnages indissociables de leur environnement. Ils semblent à la fois émerger de lui et se confondre avec lui. Cet effet est marquant dans les aquarelles qui les représentent au milieu d’une activité : ils font la plonge, servent les clients, se restaurent brièvement, s’apprêtent à nettoyer le sol de la cuisine, dans une continuité des formes et des couleurs. Puis, quand ils prennent une pause, à l’arrêt lors d’un nettoyage, ou en attente derrière un client qui lui-même s’immobilise, l’environnement se fait plus discret, l’imbrication moins manifeste, pour mieux les laisser paraître. La peinture sociale se fait portrait. Quentin multiplie ainsi les angles pour traduire un lieu et en faire un univers à part entière, dans ses flux et ses reflux selon les heures, ce qu’il présente dans la grande salle et ce qu’il dissimule dans la cuisine, et tous ceux qui l’animent et probablement s’épuisent.

Les nouveaux veaux d’or

C’est un à tout autre sujet que Quentin s’attache dans ses peintures acryliques, exposées au mois de mai dernier, sans abandonner la technique du trait continu. Le propos se fait plus politique et plus général. Il nous dépeint une humanité dominée par des animaux hypertrophiés ou absorbée par un écran où règne un perroquet : les nouveaux veaux d’or du monde contemporain.

On lui souhaite de poursuivre son œuvre. Nul doute qu’il nous réservera des surprises.

Gregor, contre les addictions

Hier nous avons assisté à un one man show intitulé Gregor et le plaisir immédiat, de Vincent, guitariste, chanteur et auteur. Son projet est de nous prévenir des dangers des addictions. Il alterne de petits sketchs et des chansons. Il joue le rôle d’un adolescent, Gregor, victime d’un accident de voiture. Entre la vie et la mort dans l’ambulance qui l’emmène vers l’hôpital, il attend un jugement qui vient conclure un jeu télévisé, « la 2nd chance ».

Il doit raconter sa vie en musique. Les spectateurs décident ensuite s’il mérite une seconde chance.  Sa vie ressemble à une descente aux enfers. La manière dont il est habillé, tout en blanc, le fait ressembler à un fantôme.

Tout d’abord il est un adolescent typique qui aime faire la fête. Il boit de l’alcool dans les soirées de manière abusive puis consomme de la marijuana, du speed, de la cocaïne, et de l’héroïne. Dans cette chute, à chaque nouvel épisode, il chante une chanson. Il parle des mauvaises influences qu’il subit. Des clips accompagnent le spectacle. Alors qu’il est au plus bas, il prend conscience de la réalité et de ses erreurs. Malheureusement, au même moment il se fait renverser par une voiture. Mais les spectateurs décident de lui donner une seconde chance.

Après le spectacle Vincent a fait essayer sa guitare électrique à ceux qui le désiraient. Ensuite il y a eu un jeu de questions et réponses sur les drogues. On a beaucoup apprécié cette manière d’aborder la question des addictions. La mise en scène permet de nous identifier au personnage, et rend le message beaucoup plus convaincant.

Charles Dijon et Vincent Deuscht

Séances de sophrologie

L’infirmière du lycée, Mme Le Taro, est passée nous voir après les vacances de février pour nous proposer des séances de sophrologie avec une sophrologue. Elle a demandé qui est intéressé. Trois d’entre nous ont répondu positivement. Les séances étaient surtout destinées aux étudiants de BTS et de terminale avant les examens pour qu’on apprenne à se détendre.

Continuer la lecture de Séances de sophrologie

Printemps artistique mai 2019

Le vernissage

Le vernissage de l’exposition a eu lieu hier soir. 24 exposants nous prêtent 76 oeuvres, qui comprennent des toiles, des sculptures, des photographies, des maquettes et des planches de bande dessinée.

Parmi les artistes il y avait plusieurs invités : Olivier Salembier, Isabelle Mispelon, Jean-Paul Carbonel et Jeannine Steinling. Tous les autres exposants étaient des élèves, des étudiants ou des membres de l’équipe enseignante. Comme l’an passé, un certain nombre de créateurs proviennent de la filière ERA (étude et réalisation d’agencement), mais non seulement. Des lycéens et des étudiants d’autres filières se sont aussi distingués.

Les exposants présentent leurs oeuvres

La série des portraits

Abstractions et figures

La soirée musicale

Les élèves et étudiants ont été nombreux à nous rejoindre en salle De Cecco après la petite collation qui a conclu le vernissage. La soirée a commencé par un sketch de Romain Ponche, qui rencontre toujours un franc succès. Puis Yaël Santerne et Adrien Duez ont chanté du slam en s’aidant de leur téléphone portable. Mme laurent et M. Beccart, accompagnés par Paul Bardin et Léo-Paul Leconte, ont ensuite pris le relais avec quelques chansons. Paul a poursuivi par des chansons en anglais et la soirée s’est conclu avec le groupe Plan B.

Ça a été une soirée pleine de découvertes et très conviviale.

 

 

Parcours du coeur 2019

Le 2 avril a été la journée du parcours du coeur. En début d’après-midi, les deux classes de première avaient rendez-vous en salle de Cecco. 6 équipes de 7 élèves ont été constituées. Il y avait 7 activités en tout à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment. Chaque équipe portait un maillot d’une couleur différente. Les maillots permettaient de se reconnaître chaque fois qu’on passait d’une activité à une autre. Quand on s’est rassemblé, on a créé un immense cœur puis on s’est tous dispersé.

Continuer la lecture de Parcours du coeur 2019